De notre époque où l’arrogance est prônée, où l’on est à la recherche perpétuelle de la nouveauté, cette vitrerie, issue d’une des fenêtres du Château d’Azay-le-Rideau (XVIème s), est d’une folle contemporanéité !

On aime ces pastels dégradés translucides soulignés de cerceaux métalliques. Oh, ce n’était pas « mieux avant » non plus, en revanche essayer d’établir un équilibre entre les éléments du passé et du présent, qui valent la peine, me semble une démarche intéressante.  Gardons en mémoire ce qui s’est fait, devenons modestes, un peu…

Publicités