Éternelle adolescente, on ne peut se défaire de nos baskets à bouts blancs. En revanche je les paillette deci delà, histoire de dire qu’on a évolué. On veut être sophistiquée et détendue, que ça se voit mais pas trop…bonjour la prise de tête!

Publicités